Procès de Ferran Adria et Juli Soler les 29, 30 et 31 octobre 2012 à Barcelone

Le 26 janvier 2009, Ferran Adria chef de El Bulli (Roses – Espagne), annonçait son intention de fermer son restaurant en 2012 et 2013 pour « se ressourcer, réfléchir et préparer la  feuille de route d’El Bulli jusqu’en 2020. » Pour justifier sa décision prise en accord avec son associé Juli Soler, il invoquait la fatigue et la lassitude du créateur, sans craindre la litote : « c’est comme si  l’on demandait à Galliano d’aller à l’usine tous les jours. » Cette annonce avait surpris nombre de commentateurs. Nous avions toutefois fait état des « vraies raisons » de la fermeture d’El Bulli.

Le restaurant a effectivement fermé ses portes en juillet 2012 et a été transformé en « Fondation. » Le 13 août 2012, était annoncée la vente des 10.000 bouteilles de la cave chez Sotheby’s.

La cause véritable de cette fermeture programmée viendrait, selon la presse catalane, d’une accélération de la procédure intenté par la famille de Miquel Horta, ancien associé d’El Bulli, à l’encontre de Ferran Adria et Juli Soler. Cet éditeur barcelonais, par ailleurs héritier de la firme Nenuco,  possédait 20% des parts du capital de la société jusqu’à ce que ses associés les lui rachètent, en 2005, pour un million d’euros. Somme dérisoire par rapport aux activités de la société évaluées, après expertise judiciaire, à 90 millions d’euros au minimum. Ce ne serait donc qu’une affaire de gros sous si Miquel Horta ne souffrait depuis le début des années 2000 d’une grave maladie bipolaire. La presse espagnole a évoqué dans le rachat des actions à bas prix un abus de faiblesse. Les ayants droit de Miquel Horta qui ont confié leurs intérêts à l’avocat Juan Ignacio Navas, bretteur pugnace, accusent les anciens associés de leur père d’abus de bien sociaux et de recel. La mise en sommeil programmée d’El Bulli, ne semble donc qu’une posture stratégique, car le Tribunal de Barcelone a annoncé la date du procès les 20, 30 et 31 octobre 2012. La transformation d’El Bulli en fondation et la vente précipitée de la cave semblent destinées à sauver ce qui peut l’être…

Voir l’article du Guardian sur ce sujet :

http://www.guardian.co.uk/lifeandstyle/2012/may/07/el-bulli-ferran-adria-chef

 

http://www.deltaworld.org/gossip/Ferr-n-Adri-will-go-to-trial-for-an-alleged-deception-to-an-exsocio/

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s