Au Gamin de Paris, les tripous viennent de l’Aveyron…en bocal.

Signalons d’abord qu’une erreur s’est glissée dans le numéro de téléphone (publié  dans Le Monde du 26 juillet 2001) à propos de cet établissement, qui, d’ailleurs n’apparaît pas sous son nom dans les pages jaunes de la Poste. Passons. Alors les tripous… ? J’y ai déjeuné samedi dernier avec des copains. Soyons bon prince, honnêtes sans plus. Qualificatif qui inclut aussi le prix : une douzaine d’euros, comme le fricandeau, le cassoulet, le chou farci ou les pieds et paquets qui étaient à la carte ce jour là. Tous ces plats ont une particularité : ils viennent du « pays », c’est-à-dire de l’Aveyron, mais en bocal. « Vous n’êtes pas chez Ledoyen ici », glapit le patron, grande gueule sympathique. L’art du cuisinier consiste à réchauffer ces plats de haute tradition. Bien. Quant aux pommes de terre qui accompagnent les tripous, impeccablement sphériques, elle ont été cuites sous-vide, à l’usine, genre Lunor ou équivalent. Leur consistance – hélas ! – s’en ressent. On l’aura compris, l’assiette au Gamin de Paris, ce n’est pas l’essentiel. Elle est un prétexte à boire des coups. Les habitués, anciens du show-biz des années 80, s’y retrouvent pour évoquer leurs souvenirs. Le chinon ou le bourgueil rafraîchissent la mémoire. On songe à l’écriteau placé au dessus du bar chez la Mère Fillioux à Lyon : « Ceux qui chantent après le repas, sont priés de ne pas monter sur les tables. »

Au Gamin de Paris. 55, rue de Doudeauville. 75018 – Paris. Tél. : 01-55-79-13-21

4 commentaires sur “Au Gamin de Paris, les tripous viennent de l’Aveyron…en bocal.

  1. Bonjour.
    J’ai lu votre sujet sur la trop fameuse « Fera » dans le Monde du 27 juillet.
    Voilà bien un poisson que seuls les amateurs connaissent…
    Cuisinier de formation, j’ai fait, il y a bien des années, mon apprentissage chez Jean Delaveyne, au Camélia, un nom oublié maintenant mais une figure majeure de la cuisine française que vous ne pouvez pas ne pas connaître.

    Je me souviens l’avoir vu accommoder des Feras de manière très simple et originale à la fois : en filet, à la poêle, en cuisson dite « unilatérale » (cuisson peu utilisée dans les années 70 en en France). Il accompagnait ce succulent poisson avec une huile d’olive assez marquée et de jeunes carottes confites…
    Bien à vous
    SL

    J'aime

  2. Tous ces plats ont une particularité : ils viennent du « pays », c’est-à-dire de l’Aveyron, mais en bocal. « Vous n’êtes pas chez Ledoyen ici », glapit le patron, grande gueule sympathique. L’art du cuisinier consiste à réchauffer ces plats de haute tradition. Bien. Quant aux pommes de terre qui accompagnent les tripous, impeccablement sphériques, elle ont été cuites sous-vide, à l’usine, genre Lunor ou équivalent. Leur consistance – hélas ! – s’en ressent. On l’aura compris, l’assiette au Gamin de Paris, ce n’est pas l’essentiel. Elle est un prétexte à boire des coups. Les habitués, anciens du show-biz des années 80, s’y retrouvent pour évoquer leurs souvenirs. Le chinon ou le bourgueil rafraîchissent la mémoire.

    J'aime

  3. Mon compagnon m’a découpé un article dans le Monde  » La souriante simplicité des rives toscanes « . Moi qui suis née à 30 km de Florence, j’adore votre billet. Merci pour ce petit moment de bonheur très italien. A bientôt !

    J'aime

  4. Ah quelle dommage que ces spécialités soit « en bocal »… Et pourtant, on sait à quelle point ces spécialités sont exquises quand elles sont fait minute ! Heureusement que l’ambiance du resto y est mais si je comprends vous le déconseillez…

    Connaissez des bonnes adresses dans ce cas ? Je connais la maison lambert qui pratique une bonne cuisine du sud ouest mais je n’ai toujours pas trouvé de bonnes adresses de cassoulet !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s